| Catégories : Blog conseils.

Nos animaux aussi ont des allergies !

Nous ne sommes pas les seuls à développer des allergies, nos animaux aussi peuvent en avoir.

En revanche, les allergies des animaux ne sont pas aussi dangereuses que les humaines, elles doivent cependant être dépistées rapidement car un animal mal dans sa peau est un animal mal dans sa tête !

 

Les allergies alimentaires

Elle peut toucher les jeunes animaux (à partir de 6 mois) tout comme les adultes.
Le symptôme de départ est généralement un prurit (vive démangeaison).
L’allergie peut venir d’un ou plusieurs allergènes, ou également d’un simple composant alimentaire (une protéine par exemple) d’où la difficulté à l’identifier.
Viandes, œufs, poissons, céréales, agent de conservation, colorants etc., il suffit d’un seul allergène pour déclencher l’allergie. C’est “ce” constituant qui est le responsable, il faudra donc le trouver et l’éliminer.

Il faudra alors le rechercher avec la méthode de l’élimination. On nourrit l’animal d’un aliment qu’il n’a jamais consommé pour éliminer les troubles, puis petit à petit on réintroduit les aliments habituels afin de voir lequel ne convient pas au chien ou au chat.
C’est ce que l’on appel le régime d’éviction.

Il faut faire preuve de patience et d’implication. Il est capital de bien suivre les conseils du vétérinaire et de prévenir tout l’entourage familial et amical pour ne pas troubler le régime et la guérison de l’animal.

L’animal restera allergique toute sa vie, il faudra donc être vigilant. Une gamme de croquette adaptée peut être prescrite par votre vétérinaire.

 

Les allergies causées par les puces

Appelée DDAP (Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces) ou DHPP (Dermatite par Hypersensibilité aux Piqûres de Puces), certains de nos animaux sont très sensibles aux piqûres de puces.

Ce type d’allergie provoque des démangeaisons et du grattage, voire une crise de prurit généralisée (démangeaison sur l’ensemble du corps), elle doit être traitée rapidement sous peine de prendre des dimensions dramatiques.

L’apparition de rougeurs, de boutons sous le ventre et derrière les cuisses, une perte de poils et des démangeaisons sur la croupe et la queue sont des signes précurseurs d’une allergie à la piqûre de puces.

Même si votre animal n’est pas allergique aux piqûres de puces il doit être systématiquement traité préventivement contre les puces ou d’autres parasites externes.

Attention, les antiparasitaires ne sont pas identique pour le chat et le chien. N’hésitez pas à demander conseils à votre pharmacien pour vous conseiller le bon produit, et celui adapté à votre besoin.

(Il faut aussi rappeler qu’il est important de traiter régulièrement votre compagnon pour les vers).

 

La dermatite atopique

Cette allergie à pour origine l’environnement de l’animal. Elle est causée par l’hypersensibilité aux allergènes présents dans la maison ou à l’extérieur, les acariens de poussière, les pollens ou les spores de moisissures.

Ces éléments déclenchent une réponse immunitaire excessive chez l’animal et peuvent provoquer des démangeaisons récurrentes avec irritations ou lésions cutanées.

Ce type d’allergie peut avoir un caractère saisonnier.

Il est plus difficile de détecter cette allergie chez les chats car il s’isole davantage pour faire leur toilette.

Demandez conseil à votre pharmacien pour les traitements antiparasitaire.

Précédent
Suivant